CB 237

(2015)

De nouveau, CB 237 était un vrai défi. Faire un film d'anticipation avec les moyens dont nous disposions n'était pas chose aisée, mais nous avons tenté le coup ! Tout a commencé lorsque je me rendais chez Guillaume (lui aussi sur le projet en tant que décorateur). J'ai eu un moment d'absence, et je l'entends qui m'appelle pour le suivre... Je m'arrête ensuite sur le pas de la porte, dans mes pensées à réfléchir à un scénario. Il me rappelle alors à la réalité en me disant que je pouvais m'assoir, et là ça vient ! Pourquoi ne pas faire un film sur quelqu'un qui n'aurait aucune initiative, mais poussé à l'extrême ? Ce fut de cette simple idée que CB 237 prit racine. En tant que directeur photo, je voulais donner un coté glauque et oppressant. Je voulais traduire par la lumière l'état d'esprit du personnage, enfermé dans sa bulle et surveillé en permanence. Je me suis demandé : "Quel type d'éclairage a tendance à me démoraliser en général ?" Réponse : "L'éclairage de mon studio, quand je me réveille tôt le matin avant d'aller en cours." J'avais ainsi une première ébauche de certains plans d'éclairage. Il ne restait plus qu'à embellir le tout à l'aide de références collant avec le sujet du film.

Photo de JD Lemarié